INFOPOL - Bureau d'analyses macro-economiques

Soutien à la productivité agricole dans trois pays ouest-africains

La Banque mondiale a approuvé le 29 mars dernier trois crédits d’un montant total de 45 millions de dollars EU pour soutenir la première phase d’un programme ouest-africain d’accroissement de la productivité de l’agriculture au Ghana, au Mali et au Sénégal.

Chacun de ces pays bénéficiera d’une allocation de 15 millions de dollars EU (environ 7 milliards 500 millions de FCFA) pour mettre en place et vulgariser une technologie agricole appropriée dans les zones prioritaires identifiées par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (CORAF/WECARD). Les trois pays ont accepté d’allouer leur contrepartie financière de 3 millions de dollars (environ 1 milliards 500 millions de FCA) au CORAF pour assurer la coordination du programme.

Le Programme ouest africain de productivité agricole (WAAP, selon le sigle anglais) va mettre à la disposition des agriculteurs des technologies pour accroître la productivité dans les cultures des tubercules au Ghana, de riz au Mali et de céréales au Sénégal.

« Le WAAP se focalisera principalement sur l’accroissement du rendement de l’agriculture ainsi que sa pérennité, tout en faisant la promotion des initiatives régionales dans le secteur de l’agriculture. Ainsi sera reflété l’engagement de la Banque mondiale dans la coopération agricole régionale et ce programme sera une des contributions majeures de la Banque mondiale au soutient de l’agriculture en Afrique », a indiqué Mark Tomlinson, Directeur de la division « Intégration régionale » de la Banque mondiale.

Pour sa part, Ismael Ouedraogo, chef de l’équipe chargée du projet au sein de la Banque mondiale a souligné que « si les producteurs agricoles et l’agro-industrie sont les bénéficiaires initiaux du WAAAP, les consommateurs de la région, en particulier les plus pauvres d’entre eux, en seront finalement les principaux et ultimes bénéficiaires ».

On rappelle que l’agriculture vivrière et de rente dont le WAAP veut accroitre la productivité représente la plus grande part de la croissance agricole et des revenus des producteurs.

Le WAAP est un programme sous-régionale mis en œuvre dans les 15 pays de la CEDEAO (Benin, Burkina Faso, Cape Verde, Cote d’Ivoire, Gambia, Ghana, Guinea, Guinea-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Senegal, Sierra Leone and Togo).

Source : Banque mondiale

30 mars 2007

Toutes les actualités

Route des hydrocarbures, BP 3120 Dakar (Sénégal) | Contact | Informations sur le site | Plan du site |