INFOPOL - Bureau d'analyses macro-economiques

Promouvoir les activités productrices

Le Sénégal recèle près de 240 000 ha de terres irrigables et cultivables sur le long du fleuve Sénégal, et cela constitue un atout de taille pour produire des sources d’énergies renouvelables.

Et cela va sans doute beaucoup contribuer à l’objectif global de la décision des Chefs d’Etat de la Cedeao du 12 janvier 2006 de faire accéder au moins 50 % de la population rurale et périurbain en ressources énergétiques à l’horizon 2015.

Pour sa part, le Sénégal envisage d’atteindre des taux d’électrification de 50 % en milieu rural en 2012, et 95 % en milieu urbain, soit 75 % au niveau national. Cette politique, selon Me Wade, est sous-tendue par une volonté de promouvoir les activités productives et d’améliorer les services sociaux de base (éducation, santé, hydraulique, etc.) par la mise en œuvre d’un programme harmonieux d’accès au service énergétique en particulier pour ce qui concerne la force motrice. Et la mise en place depuis décembre 2005 du comité intersectoriel de mise en œuvre d’une synergie entre le secteur de l’énergie et les autres secteurs stratégiques de la réduction de la pauvreté, constitue une réponse à cette préoccupation majeure pour une cohérence des inter-relations entre l’énergie et les autres secteurs dans la mise en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté. Ce comité a largement contribué au processus de révision du document stratégique de réduction de la pauvreté (Dsrp) qui désormais intègre le secteur de l’énergie en tant que secteur transversal conditionnant la réalisation des objectifs du développement du pays.

Aussi, des projets énergétiques multisectoriels occupent une place de choix dans le programme d’électrification rural confié à l’agence d’électrification rurale (Aser). A travers ces projets utilisant entre autres des énergies renouvelables, l’objectif du Sénégal est de soutenir la production. Et le gouvernement s’est engagé à apporter son soutien financier à toutes les initiatives publiques comme privés, qui à long terme vont contribuer à la réduction de la facture pétrolière, et à la fourniture de l’électricité aux populations à moindre coût.

Source : Le soleil du 17 avril 2008

18 avril 2008

Toutes les actualités

Route des hydrocarbures, BP 3120 Dakar (Sénégal) | Contact | Informations sur le site | Plan du site |