Accueil / Actualités / PROVAL-CV : LANCEMENT NATIONAL DE LA PLATEFORME D’INNOVATION DES CHAÎNES DE (...)

PROVAL-CV : LANCEMENT NATIONAL DE LA PLATEFORME D’INNOVATION DES CHAÎNES DE VALEUR HORTICOLES POMME DE TERRE ET OIGNON

Le Bureau d’analyses macro-économique de l’ISRA (ISRA-BAME) a lancé de concert avec la Direction de l’Horticulture (DHORT-MAERSA), la Plateforme d’innovation (PI) des chaînes de valeur horticoles pour renforcer les filières horticoles, notamment pomme de terre et oignon, le 3 novembre 2022 au Pôle de Recherche de l’ISRA HANN. Les acteurs des différents maillons de la chaine de valeur devraient s’appuyer sur cette plateforme pour partager des connaissances et pallier aux différentes contraintes qui entrainent le développement de ces deux filières agricoles.

Publié le 16 novembre 2022

L’ouverture des activités a été introduite par Dr Macoumba Diouf, Directeur de l’Horticulture et représentant du Ministre de l’agriculture. Il a partagé le panel d’ouverture avec Dr Astou Diao Camara, représentante du Directeur de l’ISRA et Directrice du BAME et Mr Ibrahima Sall qui a représenté le Coordonnateur National du PROVALE CV, Mr Younoussa Mballo.
Dr Astou Diao Camara s’est prononcé au nom du Directeur de l’ISRA qui apprécie et salue l’implication de la DHORT dans la mise en place et l’accompagnement de la plateforme d’innovation. Elle a par la suite passé la parole à Mr Sall qui au nom du PROVALE CV a remercié l’ISRA, la DHORT et les acteurs présents à la rencontre.
Une plateforme d’innovation (PI) est un mécanisme visant à renforcer les capacités d’échanges et d’innovation entre des acteurs mutuellement dépendants, en améliorant leurs interactions en vue de faciliter l’apprentissage et de contribuer à la production ainsi qu’à l’utilisation des connaissances.

Selon Dr Macoumba Diouf, « Le processus de lancement de cette plateforme nous permettra enfin de mettre en place d’une équipe provisoire de coordination qui va accompagner ou conduire la feuille de route appropriée pour arriver à une effectivité et une opérationnalisation de la plateforme d’innovation lancée ».
Les activités d’ouverture et d’introduction des travaux ont été suivies de la présentation de l’équipe de la DHORT portant sur les «  Enjeux et défis des filières de la pomme de terre et de l’oignon  ».
Pour sa part, Daour Guèye, Président de la fédération des maraîchers de la zone des Niayes « attend de la nouvelle plateforme des concertations élargies entre les producteurs et le gouvernement sénégalais afin de booster la production d’oignon et de pomme de terre. »

De son côté, Sokhna Ndèye Fatou Ndaw représentante du Président de la filière pomme de terre indique que « Beaucoup de difficultés entravent notre travail. Mais la seule clé de réussite est la concertation et aussi la sensibilisation au niveau de la base, former ces acteurs de la base pour qu’ils prennent connaissance de leurs problèmes ».
Selon M. Tanor Meissa Dieng coordonnateur du Projet d’intensification éco-soutenable de l’agriculture dans les Niayes (Piesan), la mise en cohérence des interventions devait être possible avec la plateforme d’innovation. M. Cheikh Oumar Tall de l’Ancar est revenu sur le sujet en demandant que la plateforme puisse régler le problème de la prolifération des structures sans qu’il y ait des actions concrètes. Pour M. Mour Guèye, représentant de l’Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement à la Base (Asprodeb), c’est parce que les acteurs ne sont pas organisés que les initiatives sont vouées à l’échec.
Monsieur Dieng a suggéré la digitalisation de la plateforme pour faciliter l’accès aux connaissances issues des résultats de la recherche et aux informations utiles.

Le déficit de professionnalisation de ces acteurs de ces filières constitue une contrainte majeure en plus de l’utilisation d’équipements obsolètes pour régler le problème de la qualité des produits, selon le représentant de l’Asprodeb.
Le Directeur de l’horticulture a par cette occasion, annoncé que ladite plateforme est officiellement lancée en suggérant d’y intégrer les associations de consommateurs.

A lire dans la presse ...

Top